lundi 23 mai 2016

138. À chacun son tour de galérer !

Pour certains, être infertile, c'est comme être chômeur : pendant que des petits veinards trouvent du boulot tout de suite, d'autres attendent pendant plusieurs années. Il faudrait donc relativiser de la sorte : on galère, mais ça va venir, il suffit juste d'être patient : chacun son tour, quoi ! Ouais, ouais, on connaît la chanson, pff !

On a qu'à dire aussi qu'attendre un enfant, c'est un peu comme faire la queue pour faire notre tour de manège ! En effet, y a des p'tits malins qui parviennent à se faufiler devant tout le monde, et puis il y a ceux qui ne feront jamais de tour de manège parce qu'ils ont trop le vertige.

Mais pour moi, attendre désespérément « son tour » pour avoir un bébé, c'est plutôt comme être sur le quai d'une gare, et attendre un train qui ne vient jamais. C'est observer des trains pour différentes destinations entrer en gare, prendre les autres passagers, pour finalement toujours nous laisser seuls sur le quai, nos bagages posés sagement à nos côtés. Attendre un enfant quand on est infertile, c'est voir son train s'afficher avec un « retard indéterminé », voire une probable suppression…


Non, la vie, ce n'est pas forcément « chacun son tour »...


vendredi 15 avril 2016

137. C'est un jugement de Dieu, soit pour te punir de tes pêchés, soit pour t'apprendre l'humilité, soit pour que tu utilises ta peine pour faire le bien !

Mon infertilité est un jugement de Dieu ?
Oh, mais dis donc, il n'est pas très gentil, Dieu ! Et puis, de quoi il se mêle d'abord ? Je ne lui ai rien demandé, moi ! Bon, concrètement, voici pourquoi tes arguments ne tiennent pas vraiment la route :

1/ Je n'ai commis aucun pêché… ou alors, celui de la gourmandise, mais me priver d'enfant pour ça, c'est un peu démesuré je trouve ! Bon, c'est vrai que j'aurais bien tué ma belle-mère, mais je ne l'ai pas fait, donc je ne peux pas être punie pour une simple pensée, si ?

2/ Je suis déjà une personne très humble ! Même si je dois bien reconnaître que je suis tellement extraordinaire que si cela m'était possible, je me clonerais pour devenir amie avec moi-même. Je n'ai pas besoin que Dieu m'apprenne l'humilité, vu que je suis encore mieux que lui ! Quoi mes chevilles ? Ben, oui elles vont bien, pourquoi ?


3/ On n'est pas dans « La petite maison dans la prairie », donc le coup de « Dieu t'as rendue aveugle pour devenir maîtresse pour des petits non-voyants », ce n'est pas super crédible ! Je n'ai pas besoin d'être infertile pour faire le bien… C'est même presque le contraire, quand j'ai de la peine, je deviens une autre… swing (bruit du couteau qu'on sort de son étui), gnark, gnark, gnark !


lundi 15 février 2016

134. Tu ne dois pas le vouloir vraiment ce bébé puisque t'as passé le permis moto !

Je ne voyais pas trop le rapport entre passer son permis moto et vouloir un enfant, et puis, en me creusant la cervelle, j'ai fini par en déduire que cela devait être le risque encouru (non pas par le permis, mais par la conduite de la moto). Je ne vous raconte même pas comment il a fallu que je creuse loin pour trouver !

Bref… Faisons, nous aussi, une petite récap des choses qu'il ne faut surtout pas faire si l'on souhaite VRAIMENT un bébé :
1/ Ne plus faire les soldes :
Tu n'es pas sans savoir que faire les soldes, c'est risquer sa peau face à une bande de folles furieuses prêtes à tout !
2/ Ne plus conduire :
Les taux de mortalité dus aux accidents de la route ont augmenté, même en voiture, donc abstiens-toi, c'est plus prudent !
3/ Ne plus manger :
Tu pourrais avaler de travers et donc, mourir étouffée !
 4/ Ne plus prendre de bain :
Tu risques de finir comme Claude François… Le bain, c'est le mal !
5/ Ne plus prendre l'avion :
Par les temps qui courent, c'est peu recommandé...
6/ Ne plus passer l'aspirateur :
Ce n'est pas spécialement dangereux, mais j'en ai marre de cette corvée, donc ça m'arrange d'arrêter !

Tu l'auras compris, le mieux, pour prouver que tu veux VRAIMENT un bébé, c'est que tu restes chez toi, mais attention, ne touches à rien, car le danger te guette, il est partouuuuuuuuuut !

Bon courage… et surtout, sois forte !


vendredi 15 janvier 2016

133. Tu vas voir, même si c'est ton mari qui est infertile, après ton hystéro, ça va tout débloquer et ça va marcher en un claquement de doigts !

Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu'est une hystéro (doux raccourci d'hystérosalpingographie), je vais tenter de vous expliquer rapidement en quoi consiste cet examen :

L'hystérosalpingographie est une radio de la cavité utérine permettant d'évaluer la perméabilité des trompes. À la fin des règles (lorsqu'on est certain qu'il n'y a aucune grossesse en cours), un produit de contraste est injecté dans l'utérus, à l'aide d'un cathéter. Le produit se diffuse alors dans les trompes puis dans la cavité pelvienne (ça, c'est le cheminement normal). C'est souvent douloureux, même si le personnel médical s'accorde à dire le contraire !
Cet examen permet donc de déceler une éventuelle cause d'infertilité féminine (trompe bouchée ou anomalie de la cavité utérine).

En cas d'infertilité masculine, une hystérosalpingographie (oui, je le fais exprès de mettre le nom en entier : c'est imbuvable à lire, et encore plus à subir) ne débloquera rien du tout ! Comment peut-on croire qu'une radio des trompes d'une femme puisse soudainement rendre son homme fertile ?

Pour la comparaison, croyez-vous que si je mangeais un gros gâteau au chocolat, ça rassasierait mon partenaire ?

Youpi, on a trouvé la solution à la faim dans le monde ! 


mercredi 16 décembre 2015

Vous en avez assez d’entendre ces petites phrases du quotidien vous rappelant sans cesse votre infertilité ?

Certains sont simplement maladroits, pensant bien faire, voulant vous consoler mais ne trouvent pas les mots justes et ne réalisent pas l’impact de leurs mots.

D’autres souffrent d’un manque d’empathie et mériteraient un petit retour de bâton.

Dans tous les cas, une seule solution, offrez-leur les « 1001 choses à ne pas dire aux infertiles ». Ainsi, ils ne pourront plus dire « je ne savais pas ».

Pour commander vos livres cadeaux, plusieurs solutions :
- Sur le site de l'éditeur : ici
- Sur Amazon : ici
- Sur le site de la Fnac : ici
- Chez tous les bons libraires (en général sur commande)


Et n’hésitez pas à nous faire un retour des réactions de votre entourage en découvrant votre petit cadeau !